L’aventure commence ici : en route pour le Far North

Après 5 décollages, 4 avions, 3 escales, près de 30 heures de vol et un passage de douane à l’aéroport, sans encombre, nous voici enfin arrivés sur le sol Néo-Zélandais.

Logés à l’auberge de jeunesse Brownkiwi, dans le quartier de Ponsonby, pour 5 nuits, nos premiers jours ont été marqués par un bon nombre de démarches administratives : ouverture d’un compte en banque, achat d’un forfait téléphonique, achat d’un van, assurance… Étant en famille, nous avons été logé dans l’annexe de l’auberge, regroupant seulement 3 chambres pour 2 salles de bains et une grande pièce vivre avec une cuisine équipée. Cette auberge au personnel très accueillant était irréprochable, calme et idéalement située (et à deux pas de chez les Frogs ! – utile pour tous conseils de dernière minute), pour réaliser ces démarches rapidement, avant le début de notre grande aventure.

Nous avons choisi de débuter notre périple en Nouvelle-Zélande avec comme première destination la région du Northland et plus précisément le Far North. Cette région est réputée pour ses plages incroyables et ses nombreuses activités nautiques.

Arrivés en pleine période des vacances de Pâques, nous avons logés pendant une semaine, tout au nord de la région, au Wagener Holiday Park, un charmant camping familial au bord de la baie de Pukenui, Houhora Harbour. D’ici, il était facile de parcourir l’extrême nord de la Nouvelle-Zélande pour en apprécier chaque recoin.

CAPE REINGA

Situé à l’extrémité nord ouest de l’île, le Cap Reinga, qui marque la rencontre entre la mer de Tasmanie et l’océan pacifique est un lieu sacré dans la culture des maoris. De là, plusieurs randonnées sont possibles, par de petits sentiers très bien tracés, conduisant à de magnifiques plages en contre bas du phare.

TAPOTUPOTU BAY

A 3 kilomètres au sud du cap, la jolie baie de Tapotupotu, est le coin parfait pour une baignade après une longue marche sur les sentiers du cap et un spot idéal pour les amateurs de surf. Très agréable, à l’abri des vents et bordée d’un petit camping (donation dans une urne), nous avons marqué une halte pour admirer ce décor pittoresque, avec en fond de toile, l’océan à perte de vue.

TE PAKI SAND DUNES

Ces larges étendues de sable à l’ouest du cap, s’élèvent jusqu’à 140 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le spectacle est totalement inattendu, on se croirait en plein désert ! Nous nous sommes promenés au milieu de ces géantes avant le coucher du soleil et Bibi a adoré se rouler dans le sable. Sur place, il est aussi possible de dévaler ces dunes sur le ventre à l’aide d’un bodyboard que l’on peut de louer. Sensations fortes garanties !

Processed with VSCO with c1 preset

NINETY MILE BEACH

Cette immense plage, qui s’étend sur près de 90 kilomètres, est un régal pour les yeux et les amateurs de vitesse, qui prennent plaisir à rouler, à marée basse, sur le sable. En effet, cette plage particulièrement longue, empruntée par les véhicules motorisés, est une alternative originale reliant Kaitaia au Cape Reinga (aux risques et périls des conducteurs qui pourraient s’enliser !). Nous avons rejoint la plage à hauteur de Pukenui en fin d’après-midi. Là, le miroir d’eau qui se profilait sous nos pieds, à l’heure du coucher du soleil, était un véritable spectacle.

Processed with VSCO with c1 preset

HENDERSON BAY

Comme de nombreuses plages de Nouvelle-Zélande, la baie d’Henderson abrite une plage sublime, presque déserte est très appréciée des amateurs de surf et de bodyboard. Cet endroit  agréable pour s’y promener a permis à Bibi de jouer un peu dans les vagues. Mais même si le paysage y semble somptueux, l’eau était néanmoins, en cette  saison d’automne, déjà gla-cée !

Processed with VSCO with c1 presetProcessed with VSCO with c1 preset

HOUHORA  HARBOUR

La baie de Pukenui est idéale pour pratiquer la pêche et faire du kayak. Depuis le camping, nous avons rejoint la rive du Mont Camel qui s’élève à seulement 150 mètres d’altitude. Cette baie est réputée comme l’un des meilleurs spots de pêche de la région. A marée descendante, le courant fait converger les gros poissons, vers les nombreux pêcheurs, qui tendent leur canne à pêche à son embouchure. En Nouvelle-Zélande, il n’y a pas besoin d’avoir un permis de pêche pour pêcher en mer. Il existe seulement des restrictions de méthode, de taille et de nombre de poissons pêchés. Rémi, qui s’était prêté au jeu, est malheureusement rentré bredouille : n’ayant pêché qu’un petit snapper, il a dû le relâcher.

Après une semaine de camping et de visite dans le Far North, nous entamons notre descente vers le sud, en passant par Kerikeri, Paihia, la Tutukaka coast et Whangarei. Cette région du Northland, au climat un peu frais et au temps très changeant nous a notamment séduit par ses littoraux déserts et la sympathie de ses habitants.

Prochaine étape; Coromandel et la fameuse Bay of Plenty.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.