Le centre de l’île du nord : de Rotorua au Tongariro

Nous quittons désormais la côte pacifique pour nous enfoncer dans les terres, en direction de Rotorua et ses environs, à la rencontre des volcans.

ROTORUA

Rotorua est une petite ville atypique, au bord du lac du même nom, à l’architecture originale et à l’odeur soufrée (ce délicieux fumet d’œuf pourri). Il est plaisant de s’y promener la journée à la recherche de fumerolle de vapeur, visiter le parc de Kuirau et le Jardin du Gouvernement. Un agréable sentier permet de longer les bords du lac en allant jusqu’à Sulphur point où l’on peut observer et mesurer de plus près l’activité géothermique de la ville. Très touristique de par ses sources chaudes, avec un centre ville dynamique, Rotorua abrite également de nombreuses activités à sensations fortes.

Afin de profiter de ses eaux thermales à moindre coût, nous avons choisi de passer une nuit dans notre van à l’auberge X Base, en plein centre de la ville, où nous avons pu profiter de ses commodités ainsi que de sa piscine d’eau chaude naturelle, idéale pour un petit bain nocturne avant une bonne nuit de sommeil.

THE REDWOODS

Non loin de Rotorua, au sud, se trouve la grande forêt de Whakarewarewa – The Redwoods. Ce grand parc abrite une impressionnante forêt de séquoias. Avec Bibi, nous avons apprécié nous  perdre dans les nombreux sentiers proposés par le parc, jouant aux explorateurs, au cœur de la  forêt, au milieu de ces géants.

Processed with VSCO with c1 preset

WAI-O-TAPU

Situé à 27 kilomètres au Sud de Rotorua, le site de géothermique de Wai-o-Tapu est tout à fait surprenant. Ayant réalisé la visite le matin afin d’éviter la foule de touriste, nous avons assisté à l’éruption journalière du geyser Lady Knox Geyser se trouvant à 1,2 kilomètres du site principal. Cette heure est fixée par la provocation manuelle de l’éruption grâce à du savon (Un coup de pouce chimique, qui a d’ailleurs permis sa découverte lorsque les premiers hommes de l’île firent leur lessive sur le site). Le geyser crache alors de l’eau pendant plusieurs dizaines de minutes. Cette mise en scène est répétée chaque jour à 10h15 précise (ou plus, en fonction de l’humeur du geyser !). Nous avons cependant trouvé le spectacle trop peu naturel (Il aurait peut-être été  judicieux de zapper le geyser et de profiter du parc plus calme à cette heure là), mais cette émanation d’eau, projetée jusqu’à 15 mètres de hauteur, nous a véritablement “mis dans le bain” pour la suite de la visite du parc.

En effet, grâce à ses différents sentiers, cette réserve naturelle, riche de son sol volcanique, nous permet d’admirer différents cratères et lacs. Ses quelques circuits balisés nous ont alors  permis d’y observer différents éléments chimiques : soufre, arsenic, oxyde de fer, silice… à l’état pur et aux  diverses couleurs vives comme la Champagne Pools, très connue pour ses bords orangés, l’Artist’s Palette aux couleurs variées, ou encore le Lake Ngakoro d’un vert presque fluo… Nous avons passé plus de 2h00 à visiter le parc. Véritable merveille de la  nature pour petits et grands, déambuler au milieu de ces sources d’eau et bains de boue bouillonnants est réellement extraordinaire.

KEROSENE CREEK

Après la visite du site géothermique, à quelques kilomètres au nord du site de Wai-o-Tapu, nous avons fait une halte à Kerosene creek (accessible par une piste et une petite marche de quelques mètres), pour un bain à plus de 35 degrés dans cette charmante (et trèèèès prisée) rivière soufrée. L’endroit le plus agréable pour s’y baigner se trouve sous la plus grande cascade. Nous avons adoré y plonger d’autant plus que la température extérieur était plutôt fraîche à cette saison. Plaisir garanti !

Processed with VSCO with c1 preset2017-10-05 06.04.02 1.jpg

HUKA FALLS & SPA PARK HOT POOLS

En descendant vers le sud, en direction de Taupo, nous avons contemplé, au nord de la ville les impressionnantes Huka falls, dont le volume d’eau qui coule peut atteindre 220000 litres par seconde, avant de rejoindre par un petit sentier les Spa Park hot Pools. La piscine d’eaux chaudes du Spa Park étant vite bondées, nous avions décidé de nous y rendre à nouveau le lendemain. Depuis Taupo, l’accès y est rapide et facile. Arrivés à l’ouverture du Spa Park, qui ouvre ses portes à 7h00, nous avons ainsi pu profiter une dernière fois d’une baignade matinale et solitaire, dans les eaux chaudes de la rivière, avant l’arrivée des premiers touristes.

Nous avons passé 5 jours à visiter la zone entre Rotorua et Taupo. Cette région surprenante mérite vraiment que l’on s’y attarde. En van, un bon nombre de camps gratuits et d’airs de pique-nique permettent de s’arrêter au gré de ses envies, tout en admirant au loin, les montagnes volcaniques de l’île et le célèbre Tongariro.

LE TONGARIRO ALPINE CROSSING

Afin de pouvoir randonner, dans les meilleures conditions, au milieu des volcans, nous avons choisi de rejoindre, pour quelques jours, Ohakune (capitale de la carotte !). La neige commençant à tomber sur notre route reliant Taupo à Ohakune, nous avons fait un arrêt pour boire un café et  se réchauffer au coin du feu, dans la bibliothèque du somptueux hôtel restaurant Château Tongariro à Whakapapa. Ohakune petite ville proche de la station de ski Turoa, au sud du Mont Ruapehu, haut de 2797 mètres, déjà enneigé au début de l’automne est dynamique et très accueillante. Nous y avons apprécié l’ambiance de ses bars et restaurants, comme le Mountain Rocks Cafe & bar, idéal pour un café ou une bière en fin de journée et The Blind Finch, qui fait de très bons burgers.

Nous avons séjourné une semaine chez l’habitant afin de profiter au mieux de la région sans craindre le mauvais temps. Le Tongariro Alpine Crossing est LA randonnée mythique de l’île Nord. Elle est devenue célèbre en ayant servi de décor au Mordor, région de la Terre du Milieu, univers de fiction créé par J. R. R. Tolkien, dans le film Le Seigneur des anneaux. Le circuit traverse coulées de lave, cratères et rejoint les lacs émeraudes et le lac bleu, point d’orgue de cette longue marche, jonchée de quelques fumerolles, témoignant de l’activité volcanique de la zone.

Processed with VSCO with c1 preset

Plusieurs points de départ sont possibles. Pour notre part, la seconde partie de la randonnée nous ayant été décrite comme ennuyeuse par les gens locaux, et le chemin ne faisant pas une boucle, nous avons choisi de débuter la randonnée au parking de Mangatepopo et de faire l’aller retour jusqu’au lac bleu. De cette façon, il n’est pas nécessaire de se faire ramener en navette jusqu’à sa voiture. (Attention, le parking se remplissant vite, il est préférable d’arriver tôt, voir d’y dormir !)

Processed with VSCO with c1 preset

Processed with VSCO with c1 preset

Comme toutes les randonnées Néo-Zélandaises, le DOC (Departement Of Conservation) fait un travail phénoménal et remarquable d’entretien des sentiers, ne laissant qu’une seule possibilité d’ascension (des toilettes sèches sont même installées au milieu de ce paysage désertique !) . Le Tongariro Alpin Crossing est alors accessible à tous les marcheurs désireux de contempler les paysages impressionnants de l’emblématique film du Seigneur des anneaux. Entre sentier en graviers et escaliers aménagés, cette randonnée de 7h00 environ est assez facile pour tous randonneurs équipés et avertis.

Cette randonnée, bien que très empruntée est l’une des 9 Great walks de Nouvelle-Zélande. Ses paysages inspirants sont à couper le souffle. Nous avons mis environ 10h00 pour réaliser la balade (avec Bibi, qui a été très courageux !) entrecoupée de nombreux arrêts photos, pour admirer cette immensité de roche volcanique et d’un arrêt pique-nique. Une vraie merveille.

Ayant déjà passé un bon mois dans l’Ile du Nord, nous avons choisi de gagner rapidement l’île du Sud, afin de profiter pleinement du climat généreux de la saison d’automne. A bord de notre van nous avons alors rejoint Wellington en 3 jours, afin d’y prendre le ferry, visitant au passage Wanganui, Palmerston et les vignes de Martinborough.

Prochaine étape, le Nord de l’Ile du Sud et la Région viticole de Marlborough.

Un commentaire sur “Le centre de l’île du nord : de Rotorua au Tongariro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s