20 choses absolument incontournables à voir / à faire en Nouvelle-Zélande

On l’a souvent dit : la Nouvelle-Zélande est notre pays coup de coeur ! Alliant paysages de mer et de montagne, faune et flore préservées et endémique, culture, vin et gastronomie, la Nouvelle-Zélande est le condensé parfait des choses que nous aimons et sans conteste le pays que nous avons préféré explorer.

Puisque la découverte d’un pays ne se limite pas uniquement à la visite de ses lieux hautement touristiques, on vous propose une liste, plus pragmatique, des choses à ne pas louper si l’on veut vivre pleinement l’expérience néo-zélandaise  !

En 3 semaines (pas moins !), 3 mois, 1 an…, voici « 20 choses absolument incontournables à voir / à faire en Nouvelle-Zélande » :

 

1/ Louer / Acheter un véhicule / van / camping-car

Qui dit Nouvelle-Zélande, dit road trip ! La Nouvelle-Zélande n’est pas un pays que l’on peut caractériser par un seul lieu. La Nouvelle-Zélande on la vit, on la traverse et on l’explore. Ce pays, de par sa superficie plutôt petite se prête parfaitement au road trip et à la déambulation. Si l’île du Nord est la plus peuplée, riche de ses villes animées, ses baies somptueuses, ses plages immenses et ses régions volcaniques, l’île du Sud est quant à elle époustouflante par ses grands espaces sauvages et montagneux.

La Nouvelle-Zélande est un vrai paradis pour les voyageurs nomades. Des sanitaires toujours entretenus, des douches publiques (gratuites ou entre 1$ et 5$), des camps gratuits dans de très beaux endroits, de jolis coins pique-nique et des barbecues publics… voyager en van est indéniablement le moyen le plus adapté pour visiter le pays tout entier.

3 mois sur les routes de Nouvelle-Zélande
3 mois sur les routes de Nouvelle-Zélande !

ASTUCE : Pour une durée de 3 mois minimum, acheter son véhicule est bien plus rentable que d’en louer un ! Acheter un van est une prise de risque incontestable, mais il y a fort à parier que même si le véhicule nécessite quelques petits travaux d’entretien, on récupérera l’intégralité de son argent investi lors de la revente. 

2/ Contempler les étoiles

Lorsque l’on vient de l’hémisphère Nord, contempler la voûte céleste et la lune depuis hémisphère sud est essentiel ! D’ici, pas d’Etoile du Berger, de Grande, ni même de Petite Ours ! On est complètement « à l’envers » !

Reconnue et récompensée pour son ciel clair, la Nouvelle-Zélande dispose d’une des plus grande réserve de ciel nocturne au monde (Le ciel étoilé, patrimoine naturel inestimable étant aujourd’hui menacé par le phénomène de pollution lumineuse…). En toile de fond, la Croix du Sud, la plus brillante de toute, est l’une des constellations les plus connues de l’hémisphère sud et ses cinq étoiles les plus brillantes sont très célèbres, puisqu’elles apparaissent notamment sur les drapeaux de l’Australie, du Brésil, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée,… et bien sûr de la Nouvelle-Zélande.

ASTUCE : Téléchargez la Carte du Ciel et admirez les étoiles tel un vrai astronome !

3/ Se détendre sur les innombrables plages (souvent) désertes du pays

Plages de sables noir, plage de sable fin, plage d’eau chaude, plages de surf, dunes de sables, petites baies secrètes ou encore immenses boulevards avec du sable à perte de vue, sans compter tous les lacs et les rivières,… bref vous l’aurez compris, la Nouvelle-Zélande est une île aux multiples facettes où les plages ne se ressemblent pas.

Henderson bay, Northland, NZ
Henderson bay, Northland

NOS SUGGESTIONS : Ninety Miles Beach, Te Paki, Piha beach & Karekare Beach, Hot Water Beach, New Chum Beach, Cathedral Cove, Bay of Plenty, Taupo, Marlborough Sounds, Bay de Tasman, Wharariki Beach, Péninsule d’Otago… il y en a vraiment pour tous les goûts ! – Attention aux marrées !

 

4/ Admirer la beauté de la nature dans le parc géothermique Wai-O-Tapu

Situé au Sud de Rotorua, le site de géothermique de Wai-o-Tapu est tout à fait surprenant ! Grâce à ses différents sentiers, cette réserve naturelle, riche de son sol volcanique, permet d’admirer différents cratères et lacs.

Ses quelques circuits balisés permettent d’y observer différents éléments chimiques : soufre, arsenic, oxyde de fer, silice… à l’état pur et aux diverses couleurs vives comme la Champagne Pools, très connue pour ses bords orangés, l’Artist’s Palette aux couleurs variées, ou encore le Lake Ngakoro d’un vert presque fluo. Véritable merveille de la nature, pour petits et grands, déambuler au milieu de ces sources d’eau et bains de boue bouillonnants est réellement extraordinaire et font la beauté de ce pays.

View this post on Instagram

CHAMPAGNE POOL. . ➳ Le nom de la fameuse #champagnepool du parc #waiotapu à #rotorua provient de ses émanations de CO2 qui rappellent les bulles dans un verre de Champagne. . Cette source chaude, de près de 75°C, au cratère d'environs 65 metres de diamètre et 62 mètres de profondeur s'est formée il y a plus de 900 ans ! . Ce paysage est DINGUE ! . Et vous, quelle merveille de la nature vous a la plus impressionné ? . #waiotapu #newzealand #nz #travel #vsco #holidays #trip #landscape #northland #geothermal #nouvellezelande #vscocam #amazing #lonelyplanet #nouvellezelande #familiytrip #travelust #trip #tourism #explore #travelstoke #beautifulplaces #travel #travelphotography #roamtheplanet #lesfrancaisvoyagent #travelblogger #kingofthering #travelexpatshot #wearebackpackeuses

A post shared by NOMADS | VANLIFE | FAMILYTRIPS (@montsetmerveilles) on

ASTUCE :  Assistez à l’éruption journalière du geyser Lady Knox chaque jour à 10h15 précise !

5/ Se baigner dans une source chaude

Inutile de payer l’entrée dans spa, quand la nature nous offre ses merveilles ! Plonger dans une rivière chaude à près de 35 degrés, qui n’en rêve pas ! La Nouvelle-Zélande offre ce plaisir toute l’année. A quelques kilomètres au nord du site de Wai-o-Tapu, Kerosene creek (accessible par une piste et une petite marche de quelques mètres), est idéale pour un bain dans sa rivière soufrée. Plus loin, sur la route de Taupo, près des Huka falls, la source chaude du Spa Park est un autre spot (gratuit !) qui permet de se baigner dans un étonnant mélange de rivière sulfureuse et d’eau du lac, rendant alors la température de l’eau juste parfaite !

Plus d’infos ici

ASTUCE :  Afin de profiter de des eaux thermales à moindre coût l’auberge X Base de Rotorua, en plein centre de la ville, dispose d’une piscine d’eau chaude naturelle. Il est possible de se garer pour quelques dollars seulement, afin de profiter des commodités de l’auberge. Idéal pour un petit bain nocturne avant une bonne nuit de sommeil !

6/ Gravir la « Montagne du Destin »

Si les fans incontestés du Seigneur des Anneaux apprécient la visite onéreuse du village reconstitué Hobbiton, les plus raisonnables et les autres se contentent de marcher, sur les pas de Frodon, dans l’immensité des paysages désertiques du Mordor.

Le Tongariro Alpine Crossing, randonnée mythique de l’île Nord, est un incontournable (et accessible pour TOUS les marcheurs !). Le circuit de 19 kilomètres qui traverse coulées de lave et cratères, rejoint les lacs émeraudes et le lac bleu, point d’orgue de cette longue marche, jonchée de quelques fumerolles, témoignant de l’activité volcanique de la zone, et est à ne surtout pas rater.

les lacs émeraudes et le lac bleu tongariro
Les lacs émeraudes et le lac bleu.

 

7/ Visiter le Musée Te Papa à Wellington 

C’est le passage obligatoire pour tous les touristes qui désir comprendre l’histoire du pays ! Qu’on aime ou que l’on déteste les musées, ce musée ne laisse pas indifférent. S’il n’y en a qu’un à faire, c’est bien celui-ci (en plus il est gratuit !). 

Avec ses diverses salles d’expositions, Te Papa est une attraction nationale à ne pas manquer. On y trouve notamment diverses salles interactives avec des animaux néo-zélandais naturalisés, la reconstitution d’un tremblement de terre, la culture et l’histoire Maori, la bataille de Gallipoli (avec des personnages géants !), des espaces de jeux pour enfants… Bref, ce musée est vraiment passionnant !

 

8/ Traverser les deux îles en Ferry

La traversée du détroit de Cook en ferry, reliant la capitale Wellington à Picton, est une véritable croisière à part entière. Cette traversée d’environs 3 heures, parfois houleuse entre les deux îles, est calme et paisible à l’intérieur des Marlborough Sounds. Les paysages sauvages, du nord de l’Île du Sud, sont généralement couplés, par beau temps, de dauphins joueurs et de lions de mer (ou parfois même des baleines !) que l’on peut apercevoir nager près du bateau.

 

9/ Regarder un match de rugby dans un pub (et déguster une des nombreuses bières locales) – ou assister à un match des All Blacks

Les férus de rugby le savent, la Nouvelle-Zélande est le pays du ballon oval. (Et lorsque l’on est sur place, il est difficile de ne pas s’apercevoir que nos traditionnels terrains de football européens, sont ici tous des terrains de rugby !). En Nouvelle-Zélande, le rugby est une véritable institution et fait partie intégrante de la vie du pays. A chaque début de match, les Néo-Zélandais restent immobiles face aux fascinants Hakas. Pas de cri intempestif, pas de débordement, l’ambiance est toujours très conviviale… Chaque match est vécus comme un moment très solennel. C’est le moment idéal pour goûter à un bon plat de brasserie accompagné d’une des nombreuses bières locales (Monteith’s, Speight’s, Tui…) ou d’un bon verre de vin du pays (issus des différentes régions : Hawkes bay, Martinborough, Marlborough).

View this post on Instagram

Pride. 🇳🇿🖤

A post shared by All Blacks (@allblacks) on

 

10/ Approcher les glaciers les plus proche de l’océan au monde

Inutile de marcher des heures ou de faire de la haute montagne pour aller à la rencontre des glaciers Franz Josef et Fox. Accessibles en moins d’une heure, ils comptent parmi les plus faciles à d’accès au monde et sont les plus proches de l’océan ! (De la glace qui descend jusqu’à 300 m d’altitude, c’est quand même peu commun !)

 

11/ Voir le majestueux Aoraki/Mont Cook et ses lacs glaciaires

L’Aoraki/Mont Cook, plus haut sommet du pays, culmine à 3 724 mètres d’altitude. Entouré de 27 autres sommets, culminant à plus de 3000 mètres, le parc national Aoraki/Mont Cook est un point d’arrêt indispensable au cœur des Alpes du Sud.

En empruntant la très fréquentée Hooker Valley les paysages sont spectaculaires. Accessibles à tous, ce sentier facile de promenade n’est cependant pas le plus grandiose. Seuls les plus expérimentés peuvent s’offrir le panorama splendide depuis l’itinéraire de Mueller Hut, qui révèle, lorsque l’on prend de la hauteur (par temps dégagé !), les majestueux sommets des Alpes, l’immensité des moraines et le bleu glacial des lacs mythiques : Mueller Lake, Hooker Lake et Pukaki.

Processed with VSCO with hb1 preset
Sur l’itinéraire de Mueller Hut, au dessus du brouillard, face au Mont Cook.

AVIS : Situés dans des parcs nationaux protégés, les sentiers de marches Néo-Zélandaises sont toujours très aménagés et surpeuplés. La montagne n’est pas accessible pour faire de la grande randonnée. Cependant, malgré avis mitigés sur les randonnées, cela n’enlève pas pour autant la beauté de chaque paysage et ravissent, à coup sûr, les moins sportifs.

 

12/ Faire un treck sur plusieurs jours sur l’une des Great Walks de Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est une destination de choix pour les amoureux de nature sauvage et de nuit en pleine nature, sans danger ! Certaines de ses longues randonnées sont parfois citées parmi les plus belles du monde !

Parmi celles-ci, on trouve par example le Milford Track et ses montagnes vertigineuses, le Routeburn Track, jonché de lac et de ruisseaux, l’Abel Tasman Coast Track, entre plages (kayak de mer !) et forêt primaire luxuriante, le Queen Charlotte Track, au milieu des Marlborough Sounds… et bien sûr, le plus connu de tous, le trek, sur une ou plusieurs journées, du Tongariro Alpine Crossing.

Routeburn Track
Sur le chemin du Routeburn Track.

AVIS : Seul bémol pour les randonneurs avérés : les nuits en refuges sont obligatoires et parfois onéreuses et peu de ces sentiers ne permettent d’accéder au sommet d’une montagne et de sortir réellement des sentiers battus…

 

13/ Découvrir Queenstown et Wanaka

Queenstown et Wanaka sont deux localités extrêmement prisées du fait de leur cadre idyllique entre lacs et montagnes. Si les amoureux de randonnées et de sports de glisse y trouvent leur compte dans les différents domaines skiables, les amateurs de sentions forte sont eux aussi très bien servis. Entre speed-boat, saut à l’élastique, saut en parachute, luge d’été,… ce ne sont pas les activité qui manquent !

Cette région montagneuse de l’Otago, qui a su tirer profit de son véritable décor de carte postale et de son ambiance survoltée, est une belle découverte, en toutes saisons.

ASTUCE : Profitez de votre passage à Queenstown pour déguster un burger de chez Fegburger, au bord du lac (Les meilleurs du pays !)

 

14/ Emprunter la Milford Road et faire une croisière dans les fiords

Depuis Te Anau, la Milford road est considérée comme l’une des promenades les plus pittoresques de Nouvelle-Zélande. Cette route est grandiose tant elle est enclavée au milieu des montagnes du Fiordland.  Au bout celle-ci, on découvre la grandeur des fiords. Leur profondeur descend jusqu’à plus de 400 mètres par endroit et ses eaux sont généralement peuplées de baleines, de phoques et de dauphins.

Milford sound
Un matin dans les Milford sound.

ASTUCE : Les croisières du matin, moins chères que celles de l’après-midi, permettent de profiter du calme des lieux avant l’arrivée massive des touristes, et de plus de temps sur la Milford Road au retour !

 

15/ Traverser une grotte illuminée de vers luisants

On entend beaucoup parler des grottes de Waitomo, mais de nombreuses grottes permettent aussi d’admirer les fameux glowworms (vers luisants !) gratuitement et sans guide, comme Cave stream, dans l’Arthur’Pass ou encore Waipu dans le Northland.

Muni d’une lampe torche (et d’une autre de rechange au cas ou…) et de vêtements techniques et chauds, il est facile, en Nouvelle-Zélande, de traverser une grotte de part et d’autre, tel un vrai spéléologue. Claustrophobes, s’abstenir !

ASTUCE : Nous, on a adoré Clifden Cave, située entre Manapouri et Invercargill, sur la Southern Scenic Route. Avec un itinéraire de 1 heure 30 à 2 heures sous terre, cette grotte est juste formidable.

 

15/ Prendre la Southern Scenic Route et traverser les Catlins 

La région des Catlins s’étend au sud de l’île du Sud, entre Invercargill et Balclutha. Cette région, très sauvage et peu peuplée, dispose d’un paysage côtier pittoresque venté, de belles cascades et d’une flore dense qui abrite de nombreuses espèces menacées en proie au calme, nous invite à nous arrêter à plusieurs endroits. Waipapa Point, Porpoise Bay, Nugget Point…  Cette région est un vrai bol d’air et réel havre de paix.

View this post on Instagram

LE CIEL ROSÉ AU SUD DU SOUTHLAND. . ➳ Des coucher de soleil, on a vu par centaine. Sur des plages de palmiers, en haut des montagnes, au coeur de villes animées… Mais s'il y en a un qui nous a marqué, c'est celui à Nuggets Point, dans les Catlins. L'océan déchaîné, plein de lions de mer s'amusant dans les vagues et le ciel rose poudré nous donnait vraiment l'impression d'être seuls, au bout du monde. . Et vous, quelle est le coucher de soleil que vous avez le plus aimé ? . #newzealand #nz #nouvellezelande #familiytrip #view #visit #amazing #landscape_capture #travelust #trip #vsco #tourism #explore #travelstoke #beautifulplaces #travel #travelphotography #roamtheplanet #lesfrancaisvoyagent #nz🇳🇿 #travelblogger #kingofthering #travelexpatshot #wearebackpackeuses

A post shared by NOMADS | VANLIFE | FAMILYTRIPS (@montsetmerveilles) on

 

17/ Observer la faune sauvage dans son milieu naturel

Heureux sont ceux qui ont pu observer un kiwi dans son milieu naturel. L’animal le plus emblématique du pays n’est pourtant pas le plus facile à apercevoir. D’autres espèces sont quant à elles bien plus facile d’approche !

Permis elles, on compte de nombreux animaux marins comme les lions de mer, les phoques, les, les manchots antipodes (à oeil jaune), les baleines, les dauphins Hector (un des cétacés les plus petits du monde et endémique de Nouvelle-Zélande), et un bon nombre d’oiseaux comme les kéas (perroquets des montagnes), les albatros, les Kereru (une espèce d’énorme pigeon), les Weka, les Échasse noire…

Processed with VSCO with b5 preset
Un kéa, près du point de vu The Chasm sur la Milford Road.
Processed with VSCO with b5 preset
Un manchot antipode, à Curio bay, dans les Catlins.

N.B. : Mention spéciale pour les fameux possums ravageurs, persécutés par les Néo-Zélandais, et les lapins suicidaires, qui traversent, comme des petit fous, les routes notamment de nuit !  

 

18/ Se rendre compte de l’ampleur des séquelles des tremblements de terre de Christchurch 

Située sur la ceinture de feu du pacifique, la Nouvelle Zélande est sujette à des tremblements de terre récurrents. Christchurch, ville meurtrie par le tremblement de 2011 en garde toujours de fortes séquelles. On peut notamment se rendre compte de l’ampleur des dégâts encore visible sur la Cathédrale anglicane de Christchurch, qui a perdu son clocher et une partie de sa nef, et qui est aujourd’hui en cours de déconstruction totale.

Si d’apparence la ville n’a rien de très attrayant, elle se démarque par sa diversité et sa force de reconstruction.

Aussi, elle est la porte d’entrée vers la Péninsule de Banks (un ancien volcan !)… petit havre de paix aux multiples baies et plages discrètes.

19/ S’aventurer dans une forêt primaire pour y contemplez des arbres millénaires

Pays de l’emblématique fougère argentée (que l’on retrouve sur le maillot des All Blacks !), la Nouvelle-Zélande séduit par sa nature verte, dense et luxuriante. Il existe sur le territoire 14 grands parcs nationaux, dont 10 se trouvent sur l’Île du Sud, et qui ne couvrent pas moins de 25.000 km ².

Arbres fougères, Rimu, pin Norfolk, arbres géants, et autres espèces d’arbre à feuilles persistantes toute l’année… cette nature presque intouchée et très préservée est à découvrir sans modération.

View this post on Instagram

The New Zealand Silver Fern would make a great splash back feature, shot in Cambridge. Tag in your friends who are renovating. #silverferns #cambridge #citizensofnz ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ #citizensofnewzealand #citizensNZ #citizensartnz #interiorspace #homedecorating #stylingideas #homedecorideas #instahome⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ #homesweethome #newzealand #nz #nzartist

A post shared by Citizens Of New Zealand (@citizensofnewzealand) on

20/ Approcher des otaries, des baleines ou encore nager avec les dauphins à Kaikoura

Entre hauts sommets et océan, la petite ville côtière de Kaikoura est notre dernier immanquable de ce top 20.

Kaikoura est l’endroit idéal pour rencontrer des mammifères marins, tels que des baleines, des otaries et des dauphins qui y vivent en permanence. Si certaines excursions sont onéreuses, la péninsule offre, quant à elle, le spectacle très divertissant d’une colonie d’otaries qui y a élu domicile toute l’année. Et puis c’est aussi le lieu idéal pour déguster une langouste ou un bon fish’ n’ chips.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.